bagan-1362897__340

Notre véritable nature ne peut être aperçue que par notre véritable nature, car seule la Conscience est le Témoin… c’est la Présence… c’est ce qui Est. Le phénomène d’éveil, n’est rien d’autre que cela, il n’est pas une expérience du mental. Un cheminement spirituel basé sur un renforcement de l’ego, que l’on laisse aux commandes, en l’instaurant ego spirituel, ne peut que le renforcer et par voie de conséquence nous fourvoyer, en nous empêchant de soulever le voile qui nous cache le Réel.

Cela veut-il dire qu’il faille arrêter tout cheminement spirituel basé sur une discipline évolutive ou qui s’inscrirait dans une école de pensée? Non, pas nécessairement. Pas nécessairement, si on comprend que le cheminement spirituel doit, au fur et à mesure que l’on avance, nous permettre de  nous dépouiller de nos vielles hardes, de les laisser sur le chemin, comme la veille peau que le serpent abandonne, pour se retrouver dans la nudité originelle et non de rechercher à se vêtir toujours plus de beaux atours, brillants et clinquants, ce qui malheureusement se passe la plupart du temps.   

Mais, souvent quand on appartient à une tradition spirituelle, on adopte ses dogmes, ses règles et ses coutumes, on s’insère dans un moule. Nous voulons progresser dans une recherche de résultat, avec un but à atteindre. C‘est ainsi que l’ego va s’approprier le rôle de Maitre d’oeuvre. C’est pourquoi, si cela est compris, il n’est nul besoin de s’insérer dans une filiation spirituelle ou d’user de techniques particulières, quoi qu’en disent les « Maîtres » proclamés des innombrables « ismes », qui claironnent à tous vents qu’en dehors de leur chapelle point de salut. 

Il suffit, dans la vie de tous les jours, d’être présent au présent. De faire en sorte que chaque acte soit fait avec conscience, sans subir les dictats du mental. Faire de nos moments de centrage, loin du  brouhaha et de la fureur du monde, des moments de paix et d’amour. Se recentrer dans l’intériorité de notre être, dans cet espace vide qui est le Vide de la Présence et qui est notre véritable nature. Là ne reste qu’un Témoin, vide et plein à la fois….. C’est cela l’éveil.