surreal-2060741__340

L’absurdité du monde.

Nous ne comprenons pas le monde et il nous semble absurde. Ceci semble une évidence pour pas mal d’entre-nous. Bien sûr, il y a ceux  qui adhèrent aux réponses apportées par les religions ou par différentes écoles de pensée. Ceux-là ne se posent pas de questions car on leur a donné les réponses et cela suffit à leur bonheur.

Mais les autres, ceux qui doutent de tout, ceux qui n’arrivent pas à avoir un point d’ancrage leur permettant de supporter cette vie qu’ils jugent absurde, sont-ils condamnés à être malheureux? Camus a écrit que: « l’homme se trouve devant l’irrationnel. Il sent en lui son désir de bonheur et de raison. L’absurde naît de cette confrontation entre l’appel humain et le silence déraisonnable du monde » 

Serions-nous alors condamnés à être en totale souffrance dans notre vie? Le non-sens apparent du monde nous condamne à être des navigateurs perdus, ballotés dans un esquif en perdition sur la mer déchainée. Nous cherchons désespérément un phare, mais aucune lueur n’apparait à l’horizon….et le désespoir nous guette. 

Mais malgré tout, tel Sysiphe poussant son rocher, peut-on espérer être heureux malgré l’absurdité du monde? Peut-on trouver le moyen de puiser dans la vie même les éléments nous permettant de la vivre intensément, en trouvant le bonheur?

Est-ce qu’un monde logique serait plus à même de nous rendre heureux? N’est-ce pas justement l’absurdité de notre existence qui en fait le prix, à l’instar de la mort, qui donne toute sa valeur à la vie?

Texte d'Hitori